Contact

Menu

Article

L’inflation marque le paysage des stratégies systématiques

Les mesures macroéconomiques mises en œuvre face à la pandémie de COVID-19, les perturbations de la chaîne d’approvisionnement, les événements sociopolitiques et les changements de politique de la Fed ont accru l’incertitude quant à la trajectoire future de l’inflation. Selon les caractéristiques particulières de l’approche des stratégies d’investissement systématiques, ces stratégies peuvent vivre l’évolution des anticipations d’inflation soit comme une menace, soit comme une opportunité.

21 juillet 2022

Yung Shin Kung | Chin Te Liu

Head and Chief Investment Officer | Head of Research & Technology

Après une plusieurs décennies de désinflation induite par la mondialisation, la pandémie de COVID-19 a fait apparaître quatre sources principales de pressions inflationnistes: (1) une augmentation de la masse monétaire pour financer les déficits budgétaires et les aides au chômage, (2) une modification de la composition du panier de dépenses des consommateurs en faveur des biens plutôt que des services, (3) les rigidités sur le marché du travail qui exercent une pression à la hausse sur les salaires et (4) la fragilité des chaînes d’approvisionnement. La guerre opposant la Russie à l’Ukraine a encore exacerbé la situation.

Face à l’envolée de l’inflation, les investisseurs procèdent à une sélection rigoureuse des titres et modifient l’allocation des actifs. Nous nous attachons à comprendre les risques inhérents aux stratégies factorielles à travers le prisme de conditions économiques et de marché spécifiques, également appelées régimes, qui coïncident avec les écarts de performance des stratégies dans lesquelles nous investissons. L’évolution des anticipations d’inflation correspond naturellement aux changements de régimes. C’est donc sans surprise que l’année 2021 a été marquée par d’importantes rotations factorielles.

Scénarios d’inflation potentiels

Transitoire
Accélération
Déflation
Les données récentes sur l’inflation prouvent que le phénomène est temporaire. Les politiques monétaires et budgétaires contribuent à ramener l’économie sur sa trajectoire de croissancetendancielle à long terme, dès lors que les taux d’intérêt restent stables.  La psychologie de l’inflation s’installe, ce qui se traduit par des points morts d’inflation plus élevés à long terme. Les investisseurs continuent de se repositionner loin des actifs nominaux, sensibles à la duration, et un cycle de thésaurisation démarre. Les banques centrales cherchent à réaffirmer la stabilité des prix par une politique monétaire plus agressive. Selon le dosage des politiques et le degré de répercussion des hausses des prix de vente des produits finis sur les salaires,il peut en résulter un phénomène de stagflation. La baisse de la participation au marché du travail et les chocs d’offre ont un impact sur la  croissance économique. Les goulets d’étranglement logistiques limitent l’efficacité de la politique budgétaire et la stimulation par lapolitique monétaire demeure restreinte.

Nous nous intéressons particulièrement à l’influence de l’évolution des anticipations d’inflation sur les différentes stratégies d’investissement systématiques, et nous observons un degré élevé de variabilité dans l’ampleur et la directionnalité de la sensibilité à l’inflation des stratégies systématiques.

Au cours des dernières décennies, tant les consommateurs que les investisseurs se sont habitués à une volatilité limitée des prix des biens et services dans les économies de marché développées. La pandémie de COVID-19 a fait apparaître diverses sources potentielles de pressions inflationnistes. Ce phénomène a coïncidé avec un démantèlement de plus en plus bipartisan des liens économiques entre les États-Unis et la Chine et le conflit en Ukraine, qui ensemble exercent des pressions à la hausse sur les prix d’une variété de biens et accroissent la difficulté de redynamiser les chaînes d’approvisionnement tendues du monde entier. Un paysage d’investissement marqué par un risque d’inflation élevé présente un intérêt pour les stratégies systématiques.

Selon les caractéristiques particulières de leur économie sous-jacente, ces stratégies de trading peuvent considérer l’évolution des anticipations d’inflation comme un frein ou un accélérateur potentiel. Nous cherchons à comprendre et à prendre en compte la manière dont les changements de régime économique et de marché influencent à la fois nos attentes en matière de performance des stratégies systématiques, ainsi que la manière dont les différentes stratégies systématiques sont liées les unes aux autres.

Sensibilité des stratégies systématiques à l’inflation

Type
de stratégie
Description
Sensibilité
à l’inflation
Exemple
Fondamentaux – Valorisation
Les données récentes sur l’inflation prouvent que le phénomène est temporaire. Les politiques monétaires et budgétaires contribuent à ramener l’économie sur sa trajectoire de croissancetendancielle à long terme, dès lors que les taux d’intérêt restent stables.  De nombreuses stratégies d’évaluation favorisent les flux de trésorerie à court terme par rapport aux flux de trésorerie à long terme, et sont implicitement des steepeners à courte duration/synthétiques. La performance de ces stratégies est souvent corrélée positivement à l’évolution et aux niveaux de l’inflation.
La stratégie Rachat d’actions a pour but de tirer parti de la tendance des actions des sociétés des marchés développés qui rachètent leurs actions à surperformer leurs homologues. Cette stratégie cherche à exploiter les inefficacités de l’évaluation des actions en observant les rachats effectués par les entreprises.
Fondamentaux – Portage
Les stratégies de portage supposent que la tarification du marché est efficiente et acceptent un risque de prix absolu ou relatif pour un rendement si la tarification demeure cohérente. L’évolution des anticipations d’inflation est en contradiction directe avec l’efficacité de la tarification, et les stratégies de portage peuvent être susceptibles de subir des pertes lorsque les anticipations d’inflation augmentent, à la fois directement et par le biais d’effets de substitution, notamment les stratégies de portage obligataire et de matières premières.
La stratégie Arbitrage de fusions a pour but de tirer parti du rendement associé au risque que les transactions de fusion annoncées ne se concrétisent pas en fournissant des liquidités à un groupe d’investisseurs qui ne veulent pas ou ne sont pas intéressés par le risque de transaction. L’écart entre le prix de l’action de la société acquise avant la finalisation de la fusion et le prix offert à la finalisation offre un portage bien défini aux investisseurs disposés à supposer que l’opération sera menée à terme.

Tactique

Intermédiation

Les stratégies d’intermédiation répondent au risque lié aux stocks et tirent une rente économique en équilibrant le marché et en comblant les écarts temporaires entre l’offre et la demande. Les stratégies d’intermédiation peuvent bénéficier d’un développement de l’activité
commerciale catalysé par l’évolution des anticipations d’inflation. Le revers de la médaille est que l’inflation peut présenter un niveau de risque lié au prix des stocks supérieur, que ces stratégies ont tendance à accepter.
Le stratégie Extension de duration a pour but de tirer parti des revenus de l’activité de rééquilibrage périodique exercée par les investisseurs centrés sur la duration sur les marchés des taux d’intérêt américains. Cette stratégie
répond au risque lié aux stocks à court terme en exploitant la dynamique de liquidité/congestion associée au roulement des titres dans les indices de référence obligataires.
Tactique – Flux
Les stratégies de flux répondent au risque lié au processus de découverte des prix et cherchent à exploiter les effets de
décalage (lead-lag) attribuables à l’hétérogénéité des contraintes de ressources physiques et informationnelles parmi les participants au marché.
Les stratégies de flux tirent largement profit des décalages (lead-lags) dans l’activité de rééquilibrage des investisseurs, tant lorsque les pressions inflationnistes augmentent que lorsqu’elles diminuent. La stratégie Contrats à terme gérés a pour but de tirer parti de la dynamique d’autocorrélation des instruments de référence à travers les classes d’actifs à travers un ensemble de signaux de tendance des prix. Cette stratégie repose sur l’idée que l’absorption et la réaction aux informations susceptibles d’influencer le marché diffèrent selon les investisseurs, ce qui crée des effets de décalage et des tendances de prix.
Tactique – Positionnement
Les stratégies de positionnement répondent au risque d’élasticité des prix et expriment l’idée que les déséquilibres de positionnement sur le marché engendrent des asymétries dans les distributions de probabilités sur les rendements des prix des actifs. Les stratégies de positionnement tirent généralement pari du dénouement de positions consensuelles/accumulées, car les résultats considérés auparavant comme à faible probabilité sont alors considérés comme des résultats à plus forte probabilité.  La stratégie Intraday Breakout dans l’énergie a pour but d’exploiter les contraintes des agences et l’aversion
au risque inhérentes à la structure des marchés de l’énergie qui se traduisent par une profondeur de liquidité des marchés variable dans le temps. La stratégie, qui est conçue pour tirer parti de la tendance des marchés à osciller au cours d’une journée de négociation face aux déséquilibres à court terme entre l’offre et la demande, prend une position conforme à l’orientation des grands mouvements intrajournaliers des marchés.

L’inflation: “Some days you tame the tiger. And some days the tiger has you for lunch.”

Dans quelle mesure et pendant combien de temps l’inflation va-t-elle augmenter? L’incertitude entourant les effets de l’inflation a fortement augmenté. La situation actuelle exige de revoir les stratégies d’investissement et d’évaluer les nouvelles opportunités.

 

Contactez-nous

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir des informations sur les opportunités d’investissement et découvrir comment nous pouvons vous aider à atteindre vos objectifs de placement. 

Si le présent document contient des déclarations prospectives, ces déclarations ont un caractère prévisionnel et sont soumises à un certain nombre de risques et d’incertitudes. Elles ne sauraient constituer une garantie de résultats/performances futurs.

Ce support est un document marketing de Credit Suisse Group SA et/ou de ses filiales (ci-après dénommé «CS») et donne des informations sur une stratégie. Il ne constitue nullement ou ne fait partie d’aucune offre ou invitation à émettre ou vendre, ni une sollicitation d’offre de souscription ou d’achat de valeurs ou d’autres instruments financiers, ou à effectuer toute autre opération financière, ni ne constitue une incitation de souscription à un produit, une offre ou un placement. Ce document commercial n’est pas un document contractuellement contraignant ni un document d’information requis par une disposition législative quelconque. Aucun élément de ce support ne saurait constituer une recherche ou un conseil en investissement et ne peut en aucun cas y être assimilé. Il n’est pas adapté à votre situation personnelle ni ne constitue une recommandation personnalisée et ne suffit pas pour prendre une décision de placement. Les informations et les opinions exprimées dans le présent document reflètent celles du Credit Suisse au moment de la rédaction et sont sujettes à modification à tout moment sans préavis. Elles proviennent de sources considérées comme fiables. Le CS ne fournit aucune garantie quant au contenu et à l’exhaustivité de ces informations et, dans la mesure où la loi le permet, il décline toute responsabilité pour les pertes qui pourraient résulter de l’utilisation de ces informations. Sauf mention contraire, les chiffres n’ont pas été vérifiés. Les informations fournies dans le présent document sont réservées au seul usage de son destinataire. Les informations figurant dans ce support peuvent être modifiées sans préavis après la date d’émission de celui-ci sans que CS soit tenu de les actualiser. Ce support peut contenir des informations sous licence et/ou protégées par les droits de propriété intellectuelle des concédants de licence et des détenteurs du droit à la propriété. Rien dans ce support ne saurait être interprété comme imposant une responsabilité aux concédants de licence ou aux détenteurs du droit à la propriété. La copie non autorisée des informations des concédants de licence ou des détenteurs du droit à la propriété est formellement interdite. Ce document ne peut en aucun cas être transféré ou distribué à une autre personne ni ne peut être reproduit. Tout transfert, distribution ou reproduction est interdit et peut entraîner une violation de la loi américaine de 1933 sur les valeurs mobilières US Securities Act, telle que modifiée et actuellement en vigueur (loi ci-après dénommée «Securities Act»). De plus, il peut y avoir des conflits d’intérêts concernant l’investissement. Dans le cadre de la prestation de services, Credit Suisse AG et/ou ses filiales peuvent le cas échéant payer à des tiers ou recevoir de la part de tiers, sous forme de frais ou autre, une rémunération unique ou récurrente (par exemple commissions de souscription, commissions de placement ou de suivi). Avant de prendre toute décision de placement, les investisseurs potentiels doivent évaluer indépendamment et avec soin (avec leurs conseillers fiscaux, juridiques et financiers) les risques spécifiques décrits dans les supports accessibles, les conséquences légales, réglementaires, fiscales et comptables ainsi que l’impact sur le crédit. 
Copyright © 2022 CREDIT SUISSE GROUP SA et/ou ses filiales. Tous droits réservés.

Ce support est un document marketing de Credit Suisse Group SA et/ou de ses filiales (ci-après dénommé «CS») et donne des informations sur une stratégie. Il ne constitue nullement ou ne fait partie d’aucune offre ou invitation à émettre ou vendre, ni une sollicitation d’offre de souscription ou d’achat de valeurs ou d’autres instruments financiers, ou à effectuer toute autre opération financière, ni ne constitue une incitation de souscription à un produit, une offre ou un placement. Ce document commercial n’est pas un document contractuellement contraignant ni un document d’information requis par une disposition législative quelconque. Aucun élément de ce support ne saurait constituer une recherche ou un conseil en investissement et ne peut en aucun cas y être assimilé. Il n’est pas adapté à votre situation personnelle ni ne constitue une recommandation personnalisée et ne suffit pas pour prendre une décision de placement. Les informations et les opinions exprimées dans le présent document reflètent celles du Credit Suisse au moment de la rédaction et sont sujettes à modification à tout moment sans préavis. Elles proviennent de sources considérées comme fiables. Le CS ne fournit aucune garantie quant au contenu et à l’exhaustivité de ces informations et, dans la mesure où la loi le permet, il décline toute responsabilité pour les pertes qui pourraient résulter de l’utilisation de ces informations. Sauf mention contraire, les chiffres n’ont pas été vérifiés. Les informations fournies dans le présent document sont réservées au seul usage de son destinataire. Les informations figurant dans ce support peuvent être modifiées sans préavis après la date d’émission de celui-ci sans que CS soit tenu de les actualiser. Ce support peut contenir des informations sous licence et/ou protégées par les droits de propriété intellectuelle des concédants de licence et des détenteurs du droit à la propriété. Rien dans ce support ne saurait être interprété comme imposant une responsabilité aux concédants de licence ou aux détenteurs du droit à la propriété. La copie non autorisée des informations des concédants de licence ou des détenteurs du droit à la propriété est formellement interdite. Ce document ne peut en aucun cas être transféré ou distribué à une autre personne ni ne peut être reproduit. Tout transfert, distribution ou reproduction est interdit et peut entraîner une violation de la loi américaine de 1933 sur les valeurs mobilières US Securities Act, telle que modifiée et actuellement en vigueur (loi ci-après dénommée «Securities Act»). De plus, il peut y avoir des conflits d’intérêts concernant l’investissement. Dans le cadre de la prestation de services, Credit Suisse AG et/ou ses filiales peuvent le cas échéant payer à des tiers ou recevoir de la part de tiers, sous forme de frais ou autre, une rémunération unique ou récurrente (par exemple commissions de souscription, commissions de placement ou de suivi). Avant de prendre toute décision de placement, les investisseurs potentiels doivent évaluer indépendamment et avec soin (avec leurs conseillers fiscaux, juridiques et financiers) les risques spécifiques décrits dans les supports accessibles, les conséquences légales, réglementaires, fiscales et comptables ainsi que l’impact sur le crédit. 

Copyright © 2022 CREDIT SUISSE GROUP SA et/ou ses filiales. Tous droits réservés.