Contact

Menu

Article

Matériaux de construction: entre innovation et tradition

La durabilité joue un rôle essentiel dans l’immobilier, tout comme dans la construction, où le choix des matériaux est crucial. Le bois et les plastiques de haute qualité sont en vogue. Mais des matériaux souvent utilisés, comme le béton, l’acier ou le verre, ont également fait leurs preuves. Dans le même temps, les matériaux les plus anciens, tels que l’argile, font leur come-back.

28 janvier 2022

Les valeurs sûres

Le béton

Robuste et d’une grande longévité, le béton s’est imposé et a fait ses preuves en tant que matériau de construction dans le monde entier. Étant donné qu’il est liquide lors de sa préparation, il peut être façonné dans presque toutes les formes souhaitées, et produit en différentes structures et couleurs de surface. Utilisé correctement, le béton protège contre le bruit, le feu et, bien sûr, les intempéries. Il stocke également la chaleur.

L’acier/l’aluminium 

La tour Eiffel est en acier, tout comme de nombreux ponts, halles à grande portée et structures de soutien. On trouve aujourd’hui l’aluminium et l’acier dans presque tous les bâtiments. Grâce à son élasticité, l’acier peut être facilement transformé et façonné. L’aluminium est tout aussi polyvalent, mais beaucoup plus léger. Ce matériau est utilisé, entre autres, pour les fenêtres, les façades, les portes et les systèmes de toiture et de parois.

Le verre

Le verre peut être utilisé de nombreuses façons différentes et pas seulement pour les fenêtres et sur les toits. Le verre coulé et les briques de verre trouvent, par exemple, leur utilisation dans les constructions de façades. Les mélanges de haute technologie ont permis d’améliorer les valeurs d’isolation thermique des vitrages isolants et d’accroître l’efficacité énergétique des bâtiments. En tant que matériau de construction, le verre est résistant, facile à entretenir et inodore.

La pierre naturelle

La pierre naturelle est utilisée depuis l’âge de pierre, mais aujourd’hui presque exclusivement dans les intérieurs et sur les façades, où elle est très populaire du fait de sa longévité, de la variété de ses couleurs et de ses différentes structures. En tant que matériau de construction, c’est un excellent conducteur de chaleur. Elle est donc souvent combinée à un chauffage par le sol. La pierre chauffée libère lentement la chaleur et assure des températures ambiantes agréables.

Les valeurs sûres

Le bois

Le bois a fait un retour en force ces dernières années. Grâce aux dernières technologies, il peut également être utilisé pour des techniques de construction complexes et comme matériau de construction porteur dans les grands immeubles. Le bois a une grande résistance tout en étant élastique. Avec la même capacité de charge que l’acier, il a un poids nettement inférieur. La construction modulaire rend cette matière première renouvelable intéressante en matière de prix.

Des robots sont capables d’assembler des éléments préfabriqués en bois et de les désassembler à nouveau par la suite – des conditions idéales pour mettre en œuvre l’économie circulaire.

L’argile

Des minéraux argileux et du sable composent l’argile, que l’on trouve en abondance dans les sols du monde entier. Mais ce produit naturel ne permet pas de construire des bâtiments. L’argile est donc essentiellement utilisée dans les zones non porteuses à l’intérieur des maisons, par exemple en guise de crépi esthétique ou d’isolation des murs. En absorbant l’humidité et en la libérant lentement, elle assure un excellent climat ambiant. En hiver, l’argile retient la chaleur dans la maison, tandis qu’en été, elle reste agréablement fraîche. L’argile constitue également le matériau de base pour la production de briques et de tuiles.

Des espoirs novateurs

Le gel isolant

Un nanogel à base de silicate naturel pourrait transformer l’isolation extérieure des bâtiments à l’échelle mondiale. Sa conductivité thermique est trois fois plus faible que celle de l’air. Cela prédestine littéralement le gel à l’isolation des bâtiments. Ce matériau isolant non toxique peut être pulvérisé directement sur les murs extérieurs. Les coûts de production et la consommation énergétique lors de la fabrication sont encore trop élevés, mais le gel a incontestablement du potentiel.  

Le béton de bois

Dans le béton de bois, du bois finement broyé remplace le gravier et le sable. Selon son type, le béton de bois peut contenir plus de 50% de bois. Ce matériau de construction est ainsi plus léger que le béton classique. Les essais de charge ont montré que le béton de bois peut assumer des fonctions porteuses et peut être utilisé dans des éléments de plafond et de mur. Des chercheurs suisses testent actuellement comment le nouveau matériau de construction pourrait être utilisé dans les immeubles d’habitation et de bureaux.

Le graphène

Des chercheurs américains ont mis au point un nouveau matériau, le graphène, qui est dix fois plus résistant que l’acier, mais qui ne pèse qu’un vingtième de son poids. À l’avenir, ce matériau de haute technologie pourrait, par exemple, donner naissance à des bâtiments et à des ponts à la fois ultra-durs, légers et résistants à la chaleur. Là aussi, la recherche n’a pas encore atteint le stade où ce matériau peut déjà être utilisé. Les prévisions pour l’avenir sont toutefois prometteuses.

Les plastiques

Les plastiques de haute qualité jouent un rôle important dans la construction, notamment pour les façades. Ils se caractérisent par une faible absorption d’eau, une bonne isolation thermique et une bonne étanchéité. Pour cette raison, et grâce à leur transparence et à leur viscosité, ils sont particulièrement adaptés aux façades. Aujourd’hui, on ne trouve pratiquement plus aucun bâtiment dont le revêtement ne contient pas de plastique.

Le Carbonbeton

Le carbone pourrait révolutionner la construction en béton à l’avenir. Une architecture en filigrane qui semblait auparavant impossible est soudain à portée de main. Le matériau appelé «Carbonbeton» est basé sur un mélange de béton et de fibres de carbone. Ce béton armé de carbone est plus léger que l’acier et peut notamment résister à des forces de traction plus élevées. Le carbone, contrairement à l’acier, n’a pas besoin d’être protégé de la rouille due à l’air et à l’eau de pluie par une épaisse couche de béton. L’utilisation du Carbonbeton permet donc d’économiser des matériaux. Cela ouvre de nouvelles possibilités, comme la production de dalles de sol qui peuvent être travaillées comme des planches de bois. Plus légères de deux tiers que l’acier et d’une épaisseur de quatre centimètres seulement, elles ne nécessitent pas de renfort en acier. À l’avenir, elles seront préfabriquées sous forme d’éléments et rendront ainsi superflus les coffrages sur les chantiers. Nous n’en sommes pas encore là. Toutefois, la grande longévité et les économies de matériaux que permet l’utilisation du Carbonbeton font de lui un espoir prometteur pour le secteur de la construction.

Contactez-nous

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir des informations sur les opportunités d’investissement et découvrir comment nous pouvons vous aider à atteindre vos objectifs de placement.