Contact

Menu

Article

«Veillons à ce que tous les portefeuilles atteignent la neutralité carbone d’ici 2050. Cette démarche est peut-être audacieuse, mais nécessaire.»

De telles déclarations n’ont bien évidemment aucun sens sans contexte. Tout d’abord, permettez-moi d’expliquer ce que nous entendons par neutralité carbone. Il s’agit d’investir dans des entreprises qui émettent zéro dioxyde de carbone sur une base nette d’ici 2050 au plus tard.

21 juillet 2022

Jeroen Bos

Global Head of Sustainable Investing chez Credit Suisse Asset Management

Voici un peu plus de contexte. En 2015, l’Accord de Paris a été signé par 192 pays, ce qui était sans précédent.1 L’objectif était de contenir le réchauffement climatique bien en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels et poursuivre les efforts pour limiter encore davantage l’augmentation de la température à 1,5°C. Ces mesures visaient à réduire considérablement les risques et les impacts du changement climatique.

Limiter l’augmentation de la température est essentiel pour l’avenir de notre société et des générations futures. Dans le même temps, limiter le réchauffement climatique n’est pas seulement important pour la société, il l’est aussi pour le rendement à long terme des portefeuilles d’investissement.

Il s’agit de protéger les investisseurs contre le changement climatique

Si vous êtes un millénaire ou plus jeune, l’objectif de 2050 pour atteindre la neutralité carbone est très logique. De nombreuses personnes de cette cohorte d’âge prévoient de prendre leur retraite après cette date. Le risque auquel ces investisseurs sont confrontés est qu’ils ne pourront peut-être pas prendre leur retraite, car le changement climatique pourrait mettre en péril la performance de leurs portefeuilles de retraite dans les décennies à venir. À cela s’ajoute le risque qu’ils prennent leur retraite dans un monde où la qualité de vie a rapidement diminué en raison des effets négatifs du changement climatique.

Souvent, les marchés n’évaluent pas pleinement le risque climatique si longtemps à l’avance. En effet, il est difficile de déterminer avec précision le moment où l’impact potentiel se fera sentir. La complexité du sujet, quant à elle, fait qu’il est difficile pour l’investisseur moyen d’agir aujourd’hui.

Des progrès ont toutefois été réalisés grâce à l’amélioration des rapports sur l’impact du changement climatique sur les investissements. Par exemple, la TCFD (Task Force on Climate-related Financial Disclosures) a établi des normes pour que les entreprises fournissent des informations claires, complètes et de qualité sur l’impact du changement climatique. Ce devoir d’information est actuellement débattu par les autorités réglementaires.

Selon moi, en tant que gestionnaire d’actifs, au-delà des réglementations et des cadres de reporting, nous devons également aider les investisseurs à atteindre leurs objectifs grâce à nos conseils. Nous devons le faire, quels que soient l’horizon temporel et la complexité du sujet. En construisant des portefeuilles qui gèrent correctement les risques climatiques et en investissant dans des solutions pour la transition énergétique, nous pouvons contribuer à bien servir les investisseurs. Cette approche permet d’offrir des rendements attrayants, durables et à long terme et de soutenir la transition vers une société plus durable et neutre en carbone.

Investissement ESG

Vous voulez en savoir plus sur la ESG et sur son ascension?

Adopter une approche de l’actionnariat actif face au risque climatique

Il est également important de réaliser qu’en tant qu’investisseur, vous êtes le propriétaire (partiel) d’une entreprise. Cet actionnariat doit également être mis à profit pour soutenir et influencer les entreprises dans lesquelles nous investissons. Cela implique de collaborer activement avec les équipes de direction de ces entreprises pour s’assurer qu’elles favorisent la transition vers une société neutre en carbone et qu’elles intègrent sérieusement le risque climatique dans leurs activités et leur stratégie.

S’engager en tant que propriétaire actif peut donc avoir un impact positif sur la société ainsi que sur les entreprises dans lesquelles nous investissons, ce qui devrait à son tour favoriser les rendements financiers à plus long terme.

L’objectif est de générer des rendements financiers intéressants tout en ayant un impact positif sur la société

En définitive, la prise en compte des risques et des opportunités découlant du changement climatique est très judicieuse pour les investisseurs, tant d’un point de vue financier que sociétal. L’intégration des aspects climatiques dans les portefeuilles rendra ces derniers plus résilients, mieux à même de faire face au risque climatique, et leur permettra de profiter des opportunités potentielles offertes par la transition. Cela devrait non seulement profiter à la société, mais aussi soutenir le rendement des investissements à long terme.

De ce fait, cette approche d’investissement gagnera en importance dans le futur, car un plus grand nombre d’investisseurs dans le monde entier sont susceptibles de l’adopter. Il ne s’agit pas d’essayer d’être révolutionnaire. Il s’agit d’être prêt pour l’avenir et de réduire l’exposition de nos investisseurs au risque climatique.

En fin de compte, c’est une question de gestion du risque à long terme. Le risque climatique constitue l’un des risques majeurs de notre vie. La transition vers une société neutre en carbone sera l’une des tendances les plus importantes des prochaines décennies. Il est essentiel de s’assurer que les portefeuilles d’investissement sont prêts. La transition vers une société neutre en carbone peut bénéficier à la fois pour les investisseurs et la société et c’est pourquoi nous nous y engageons!

Comment pourrait fonctionner un plan pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050?

Les risques et opportunités climatiques peuvent être intégrés aux portefeuilles de différentes manières.

Tout d’abord, il est important d’évaluer dans quelle mesure les entreprises sont préparées à faire face à l’impact du changement climatique. Par exemple, dans quelle mesure une entreprise est-elle exposée à l’impact que le changement climatique pourrait avoir en termes d’inondations, de sécheresses ou de phénomènes météorologiques extrêmes?

Deuxièmement, il est important d’évaluer dans quelle mesure une entreprise peut faire face aux effets perturbateurs de la transition énergétique. Vous devez également évaluer la résilience de son modèle commercial et de ses produits et si ses produits risquent d’être remplacés. En outre, vous devez examiner quel sera l’impact sur la durabilité à long terme de son modèle commercial et sur sa rentabilité future. 

Le niveau de préparation peut également être évalué par l’engagement de l’entreprise en faveur d’une transition vers la neutralité carbone. Si elle travaille intensivement à cette transition avec une stratégie claire ou si elle s’engage à atteindre la neutralité carbone est un bon signe. Et c’est encore mieux si l’entreprise s’appuie sur des objectifs basés sur la science pour savoir à quel rythme elle doit réduire ses émissions pour atteindre son but.

L’autre aspect est que la transition climatique est également source d’opportunités pour les investisseurs. Par conséquent, il est important d’évaluer quelles entreprises peuvent réellement bénéficier de la transition vers une société neutre en carbone susceptible d’offrir le plus grand potentiel.

Les entreprises qui sont mal préparées au risque climatique doivent être approchées avec prudence lors de la constitution de portefeuilles pour les clients. En cas de choc climatique, ce sont ces entreprises qui risquent de souffrir le plus. Leurs revenus et leurs bénéfices pourraient en prendre un coup, ce qui pourrait nuire à la performance du portefeuille. C’est exactement ce que les investisseurs devraient éviter, en privilégiant l’investissement dans les gagnants de la transition vers une société neutre en carbone.

Jeroen Bos

L’inflation: “Some days you tame the tiger. And some days the tiger has you for lunch.”

Dans quelle mesure et pendant combien de temps l’inflation va-t-elle augmenter? L’incertitude entourant les effets de l’inflation a fortement augmenté. La situation actuelle exige de revoir les stratégies d’investissement et d’évaluer les nouvelles opportunités.

 

Contactez-nous

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir des informations sur les opportunités d’investissement et découvrir comment nous pouvons vous aider à atteindre vos objectifs de placement. 

1 Nations Unies. (sans date). L’Accord de Paris. Récupéré le 25 mai 2022 sur https://www.un.org/en/climatechange/paris-agreement.

Ce support est un document marketing de Credit Suisse Group SA et/ou de ses filiales (ci-après dénommé «CS») et donne des informations sur une stratégie. Il ne constitue nullement ou ne fait partie d’aucune offre ou invitation à émettre ou vendre, ni une sollicitation d’offre de souscription ou d’achat de valeurs ou d’autres instruments financiers, ou à effectuer toute autre opération financière, ni ne constitue une incitation de souscription à un produit, une offre ou un placement. Ce document commercial n’est pas un document contractuellement contraignant ni un document d’information requis par une disposition législative quelconque. Aucun élément de ce support ne saurait constituer une recherche ou un conseil en investissement et ne peut en aucun cas y être assimilé. Il n’est pas adapté à votre situation personnelle ni ne constitue une recommandation personnalisée et ne suffit pas pour prendre une décision de placement. Les informations et les opinions exprimées dans le présent document reflètent celles du Credit Suisse au moment de la rédaction et sont sujettes à modification à tout moment sans préavis. Elles proviennent de sources considérées comme fiables. Le CS ne fournit aucune garantie quant au contenu et à l’exhaustivité de ces informations et, dans la mesure où la loi le permet, il décline toute responsabilité pour les pertes qui pourraient résulter de l’utilisation de ces informations. Sauf mention contraire, les chiffres n’ont pas été vérifiés. Les informations fournies dans le présent document sont réservées au seul usage de son destinataire. Les informations figurant dans ce support peuvent être modifiées sans préavis après la date d’émission de celui-ci sans que CS soit tenu de les actualiser. Ce support peut contenir des informations sous licence et/ou protégées par les droits de propriété intellectuelle des concédants de licence et des détenteurs du droit à la propriété. Rien dans ce support ne saurait être interprété comme imposant une responsabilité aux concédants de licence ou aux détenteurs du droit à la propriété. La copie non autorisée des informations des concédants de licence ou des détenteurs du droit à la propriété est formellement interdite. Ce document ne peut en aucun cas être transféré ou distribué à une autre personne ni ne peut être reproduit. Tout transfert, distribution ou reproduction est interdit et peut entraîner une violation de la loi américaine de 1933 sur les valeurs mobilières US Securities Act, telle que modifiée et actuellement en vigueur (loi ci-après dénommée «Securities Act»). De plus, il peut y avoir des conflits d’intérêts concernant l’investissement. Dans le cadre de la prestation de services, Credit Suisse AG et/ou ses filiales peuvent le cas échéant payer à des tiers ou recevoir de la part de tiers, sous forme de frais ou autre, une rémunération unique ou récurrente (par exemple commissions de souscription, commissions de placement ou de suivi). Avant de prendre toute décision de placement, les investisseurs potentiels doivent évaluer indépendamment et avec soin (avec leurs conseillers fiscaux, juridiques et financiers) les risques spécifiques décrits dans les supports accessibles, les conséquences légales, réglementaires, fiscales et comptables ainsi que l’impact sur le crédit. 
Copyright © 2022 CREDIT SUISSE GROUP SA et/ou ses filiales. Tous droits réservés.