Menu

L’investissement durable chez CS Asset Management

(Information valable à compter du 10 mars 2021)

Avant-propos

L’objectif de Credit Suisse Asset Management («CSAM») est de devenir un «leader» de la durabilité dans le secteur financier. En septembre 2019, nous avons présenté notre plan visant à intégrer les aspects environnementaux, sociaux et de gouvernance — les facteurs ESG — dans le processus d’investissement de toutes les classes d’actifs traditionnelles en Suisse et dans la région EMEA. Suite à cette annonce, nous avons considérablement accéléré notre programme d’investissement durable et l’avons mis en œuvre dans nos principales classes d’actifs. A la fin de 2020, notre offre durable englobait 112 produits. En ce qui concerne le vote par procuration, nous définissons avec notre partenaire externe ISS des politiques de vote par procuration spécifiques à chaque région afin de développer cette pratique. En outre, nous avons renforcé notre équipe ESG dédiée afin de souligner davantage notre engagement en faveur de la durabilité.

A l’avenir, nous avons promis de continuer à développer et promouvoir des produits et services d’investissement visant à générer des rendements financiers tout en offrant des avantages ESG. Nous sommes convaincus que cette focalisation sur la durabilité est non seulement conforme à notre devoir fiduciaire de préserver et d’augmenter la valeur des portefeuilles des clients, mais qu’elle nous soutient effectivement dans cette tâche. Cependant, la responsabilité envers nos clients n’est pas la seule motivation qui nous pousse à chercher la durabilité: nous aussi devons de plus en plus faire face aux conséquences qu’ont nos investissements financiers sur l’environnement et la société.

Politique d’investissement durable de Credit Suisse Asset Management

Credit Suisse Asset Management («CSAM») poursuit une approche holistique de l’investissement durable. L’investissement durable fait référence au processus d’intégration des informations environnementales, sociales et de gouvernance (facteurs ESG) lors de la prise de décisions d’investissement. Nous nous assurons que notre offre de produits durables répond aux attentes élevées de nos clients et à nos strictes normes, en définissant des principes et des processus d’investissement durable spécifiques en accord avec la politique d’investissement durable de CSAM. La politique d’investissement durable s’applique à tous les portefeuilles intégrant les considérations ESG dans le processus d’investissement ou pour lesquels un objectif durable est défini. Une équipe ESG dédiée au sein de CSAM définit et met en œuvre la politique d’investissement durable.

Concrètement, cela veut dire que les critères ESG sont pris en compte à diverses étapes du processus de placement. Nous définissons l’univers d’investissement sur la base des facteurs ESG, nous élargissons notre approche de recherche traditionnelle à des considérations de durabilité, nous tenons compte des facteurs ESG lors de la sélection et de la définition de l’exposition aux titres et pour le suivi des caractéristiques de durabilité du portefeuille ainsi constitué. Nous intégrons les facteurs ESG dans le processus d’investissement en aidant les équipes d’investissement à identifier les opportunités liées à la durabilité, à gérer les risques de durabilité et à prendre en compte les impacts négatifs sur la durabilité. Nous soutenons les initiatives de développement durable par le biais du vote par procuration, de la participation active aux assemblées générales et de notre engagement. Les facteurs ESG sont intégrés dans les décisions d’investissement spécifiques et la gestion des risques. Enfin, nous établissons des rapports ESG détaillés afin d’accroître la transparence du portefeuille pour nos clients.

La politique d’investissement durable de CSAM est alignée sur le cadre Investissement durable du Credit Suisse présentée sous: credit-suisse.com/about-us/en/our-company/sustainable-investing.html

CSAM et le Credit Suisse participent activement à divers réseaux et initiatives en matière de durabilité. Un aperçu est disponible sous:
credit-suisse.com/about-us/en/our-company/corporate-responsibility/banking/agreements-memberships.html

Résumé de la politique d’investissement durable

Les portefeuilles qui suivent une stratégie d’investissement durable intègrent les facteurs ESG dans le processus de prise des décisions d’investissement afin de créer un portefeuille plus durable, d’améliorer le profil risque/rendement attendu ou de cibler des objectifs d’investissement durable spécifiques. L’importance et l’attention accordées aux facteurs ESG individuels varient en fonction de la stratégie d’investissement globale et de l’univers d’investissement. 

CSAM considère, quantifie et publie les scores mensuels des facteurs ESG suivants sur le portefeuille d’investissement selon la hiérarchie des principaux problèmes ESG établie par MSCI:

1.   Environnemental (E):

  •  Facteurs de changement climatique (incluant différents points de données sur les émissions de carbone)
  • Facteur d’opportunités environnementales (incluant différents points de données sur les énergies et technologies renouvelables)
  • Facteur de capital naturel (incluant les points de données sur l’eau propre et la biodiversité)
  • Facteur de pollution et de déchets (y compris les points de données sur la gestion des déchets et les émissions toxiques)

2.   Social (S):

  •  Facteur de capital humain (y compris les points de données sur la santé et la sécurité)
  • Facteur de responsabilité des produits (y compris les points de données sur la sécurité des produits et l’investissement responsable)
  • Score d’opposition des parties prenantes, facteur d’opportunités sociales (y compris l’accès aux soins de santé et les points de données sur les communications)

3.   Gouvernance (G):

  •  Facteur de gouvernance d’entreprise (y compris les points de données relatifs à la propriété, au contrôle et à la rémunération)
  • Facteur de comportement des entreprises (y compris les points de données sur l’éthique des affaires et la transparence fiscale)

Pour plus d’informations sur la hiérarchie des principaux problèmes ESG établie par MSCI et la méthodologie de calcul des différents facteurs, veuillez consulter le site suivant: msci.com/our-solutions/esg-investing/esg-ratings.

Les scores des facteurs ESG au niveau du portefeuille sont calculés par une agrégation pondérée des scores disponibles pour les titres sous-jacents. Les scores agrégés pour les facteurs environnementaux (E), sociaux (S), de gouvernance (G) ainsi qu’un score global ESG au niveau du portefeuille sont publiés pour chaque portefeuille.

Les sections suivantes résument les principes fondamentaux de la politique d’investissement durable:

Principe 1: Sauvegarde du devoir fiduciaire envers les clients 

Nous sommes convaincus que cette focalisation sur la durabilité est non seulement conforme au devoir fiduciaire de CSAM d’agir dans le meilleur intérêt des clients, mais qu’elle soutient effectivement CSAM dans cette tâche. A notre avis, la prise en compte des facteurs ESG permet de prendre des décisions plus éclairées. En plus de notre responsabilité envers nos clients, nous nous engageons à atténuer les conséquences négatives et à favoriser les conséquences positives que nos investissements financiers ont sur notre environnement et notre société.

Principe 2: Application des critères d’exclusion ESG 

CSAM définit les trois catégories d’exclusions suivantes:

1.    Exclusions basées sur des normes:
Exclusion systématique des entreprises qui ne respectent pas les traités internationaux sur les armes controversées, tels que la Convention sur les armes à sous-munitions, la Convention sur les armes chimiques, la Convention sur les armes biologiques et le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires. 

2.   Exclusions basées sur des valeurs 

  • Les entreprises qui génèrent plus de 5% de leur chiffre d’affaires dans les domaines des armes conventionnelles et armes à feu, de l’énergie nucléaire, du tabac, des jeux de hasard ou de la pornographie sont exclues. 
  • Un seuil de 20% du chiffre d’affaires s’applique, par ailleurs, aux investissements dans le charbon (extraction et production d’électricité). Nous nous réservons le droit d’abaisser ce seuil au fil du temps en reflet de la transition vers une société à faibles émissions de carbone. 
  • En outre, les entreprises qui tirent plus de 20% de leurs revenus de la vente de tabac ainsi que des systèmes et services de soutien aux armes conventionnelles sont exclues.

3.    Exclusions en raison de la conduite des affaires: 

  • Les entreprises qui enfreignent systématiquement les normes internationales, lorsque les infractions sont particulièrement graves ou lorsque la direction n’est pas disposée à mettre en œuvre les réformes nécessaires, sont placées sur une liste de surveillance et peuvent être exclues de l’univers d’investissement de l’entreprise. Ce processus est régi par des comités spécialisés qui détiennent la liste définitive des entreprises exclues et sont chargés de veiller à ce que cette liste soit communiquée en temps utile aux équipes d’investissement. 
  • Les exclusions sont considérées comme un dernier recours. Une prise de participation dans les entreprises dans lesquels nous sommes investis devrait, au contraire, avoir un impact plus important pour prévenir de futures infractions. Les entreprises capables et désireuses de prendre des mesures peuvent faire l’objet d’une période d’engagement prolongée au cours de laquelle le Credit Suisse convient, avec la direction de l’entreprise, d’objectifs et de délais d’amélioration.

Les exclusions font l’objet d’un suivi au moyen de contrôles avant et après la transaction.

Les exclusions basées sur des critères normatifs, des valeurs ou des critères de conduite des affaires sont définies dans le Credit Suisse Sustainable Investment Framework. Veuillez noter que ces critères d’exclusion peuvent évoluer au fil du temps.

CSAM exclut les entreprises qui ne respectent pas les normes définies sur la base des recommandations de l’ASIR de tous ses portefeuilles à gestion active ou passive investissant dans des actions cotées et des titres à revenu fixe. D’autres exclusions pour les portefeuilles gérés passivement se basent sur l’univers d’investissement de l’indice ESG correspondant.

CSAM applique des exclusions basées sur des critères normatifs, des valeurs ou des critères de conduite des affaires aux portefeuilles durables à gestion actives investissant dans des actions cotées et des titres à revenu fixe. Pour les exclusions sur la base de critères normatifs, CSAM applique des exclusions supplémentaires en sus des recommandations de l’ASIR en fixant des seuils pour les revenus provenant par exemple de la production de plateformes de livraison et de composants pour des armes controversées et/ou nucléaires. 

Principe 3: Intégration des facteurs ESG ou investissement avec un objectif de durabilité

1. Intégration des facteurs ESG

CSAM intègre les facteurs ESG à différentes étapes du processus d’investissement en combinant les informations financières avec les informations liées aux facteurs ESG. La technique d’intégration des facteurs ESG varie en fonction de la classe d’actifs, du style d’investissement ainsi que de la disponibilité des données et des outils ESG. Les mesures spécifiques à l’intégration des facteurs ESG sont définies par classe d’actifs et expliquées ci-dessous.

2. Investir avec un objectif de durabilité

CSAM met en œuvre des stratégies d’investissement visant à allouer des capitaux à des entreprises qui proposent des solutions aux défis de la société et affichent un objectif d’investissement durable. L’objectif d’investissement durable est atteint grâce à un processus d’investissement dédié qui se concentre sur les investissements dans des thèmes et des secteurs dont les activités économiques visent à relever des défis ESG spécifiques. En règle générale, cela signifie qu’il faut investir dans des entreprises ou des stratégies qui répondent à un ou plusieurs des objectifs de développement durable des Nations unies.

Pour les stratégies gérées passivement, cela signifie reproduire un indice avec un objectif durable.

Principe 4: Actionnariat actif

CSAM veille à ce que les entreprises dans lesquelles les fonds sont investis appliquent des pratiques de bonne gouvernance en s’engageant auprès d’elles et en exerçant les droits de vote.

Pour en savoir plus sur l’actionnariat:
am.credit-suisse.com/ch/fr/asset-management/insights/sustainable-investing/active-ownership.html

Notre rapport sur l’actionnariat se trouve sous: Active Ownership Report

Notre politique d’engagement et le résumé de l’approche de vote par procuration se trouve sous: am.credit-suisse.com/ch/fr/asset-management/about-asset-management/investor-information.html

Principe 5: Etablissement de rapports et transparence

Des informations sur la durabilité au niveau des produits sont fournies chaque mois dans la section ESG dédiée des factsheets mensuels des fonds, qui présentent les critères de durabilité comme illustré ci-dessous. Les factsheets sont disponibles sur amfunds.credit-suisse.com

Web

L’exemple ci-dessus illustre la section ESG d’un fond en actions ESG. D’autres classes d’actifs sont susceptibles de publier des contenus différents.

En plus des factsheets mensuels au niveau des produits, certains Thematic Equity funds publient un rapport d’impact et d’engagement. Vous trouverez un exemple pour Credit Suisse (Lux) Edutainment Fund sous.

Sujets spéciaux

Traitement des produits dérivés et des positions courtes

Les produits dérivés peuvent servir d’outils techniques de gestion de portefeuille, d’outils de couverture ou encore constituer une source de rendement complémentaire. Le recours aux produits dérivés ne doit pas remettre en cause le caractère responsable de la stratégie ESG du produit concerné. Les types de produits dérivés autorisés sont généralement régis par le prospectus du fonds. Les actifs sous-jacents doivent être évalués comme un investissement direct dans un tel actif selon les règles suivantes pour les contrats à terme sur actions individuelles et les credit default swaps (CDS) sur émetteur unique:

  1. Les positions courtes sur des titres individuels, contrats à terme sur actions individuelles, des options sur actions individuelles et l’achat de protection sur des CDS individuels ne sont pas autorisés dans le cas d’entreprises exclues pour des activités commerciales contraires aux normes, conformément au cadre Investissement durable du Credit Suisse.
  2. Les positions courtes sur des titres individuels, contrats à terme sur actions individuelles, les options sur actions individuelles et l’achat de protection par le biais de CDS sur émetteur unique sont autorisés dans le cas de sociétés exclues en raison d’activités commerciales contrevenant à des valeurs, conformément au cadre Investissement durable du Credit Suisse.
  3. En ce qui concerne le point (2) ci-dessus, les opérations sur courbe de crédit concernant des sociétés exclues en raison d’activités commerciales contrevenant à des valeurs conformément au cadre Investissement durable du Credit Suisse ne sont autorisées que si la valeur notionnelle de la position courte sur crédit est égale à la valeur notionnelle de la position longue sur crédit.

Pas de limite de couverture des données ESG par produit

Un maximum de 20% du portefeuille durable peut être investi dans des titres d’entités pour lesquelles des informations ESG ne sont pas disponibles. Ceci s’applique, en particulier, aux classes d’actifs pour lesquelles les facteurs ESG ne sont pas suffisamment définis à ce jour ou qui ne sont pas couvertes par des fournisseurs de données externes (p. ex. hedge funds). Nous nous attendons à ce que ce seuil soit abaissé au fil du temps, à mesure que la disponibilité de concepts ESG et le suivi analytique ESG externe ou interne s’améliorent. Les parties non couvertes d’un portefeuille de placements durables sont présentées dans la section ESG des factsheets des fonds. 

Données et analyses ESG

Nous utilisons divers prestataires d’analyses et agences de notation ESG externes en combinaison avec nos analyses financières et de durabilité internes. Plus précisément, nos recherches ESG externes proviennent principalement de MSCI, de RepRisk et d’ISS. Nos données ESG de base sont entièrement intégrées dans notre logiciel de gestion de portefeuille Aladdin by BlackRock.

Suivi du portefeuille

Credit Suisse Asset Management effectue quotidiennement des contrôles de conformité pré- et post-négociation. Si des violations de nos critères d’exclusion apparaissent, nous suivons un processus d’escalade approprié. Toutes les violations sont archivées et l’équipe de direction de CSAM est informée chaque mois de chacune d’elles. Les sources de données pour nos activités de surveillance quotidiennes sont notre plateforme de gestion de portefeuille Aladdin by BlackRock (données de position) et MSCI ESG (données d’exposition commerciale) ainsi que des sources tierces individuelles telles que eValueserve.

Publications réglementaires

Transparence des politiques de risque en matière de développement durable

En vertu de l’article 3 du Règlement de l’UE (UE) 2019/2088 du Parlement européen et du Conseil du 27 novembre 2019 sur les informations relatives au développement durable dans le secteur des services financiers (le «SFDR»), les acteurs des marchés financiers doivent publier sur leurs sites internet des informations sur leurs politiques d’intégration des risques en matière de développement durable dans leur processus de décision d’investissement.

Les risques en matière de développement durable désignent un événement ou une condition environnementale, sociale ou de gouvernance qui, s’il ou elle se produit, pourrait avoir un impact négatif important sur la valeur de l’investissement. La matérialité des risques en matière de développement durable est déterminée par la probabilité, l’ampleur et l’horizon temporel de la matérialisation du risque. CSAM estime que l’intégration de facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) importants dans l’analyse financière et dans la prise de décision d’investissement est essentielle tout comme elle peut réduire les risques et conduire à de meilleurs résultats d’investissement dans le temps. Les questions se rapportant au développement durable font partie intégrante de notre processus d’examen des risques que nous prenons en compte continuellement; en outre, nous intégrons des facteurs en matière de développement durable dans nos recherches d’investissement, nos analyses, nos processus d’investissement ainsi que dans la gestion des risques en matière d’investissement.

CSAM a établi une politique d’investissement en matière de développement durable, qui définit la manière dont les facteurs ESG sont intégrés au processus en question afin d’identifier les opportunités et de réduire les risques liés à ce domaine.

Les risques en matière de développement durable peuvent être compris comme une sous-catégorie de types de risques traditionnels (p. ex., le risque de crédit, le risque de marché, le risque de liquidité, le risque opérationnel et le risque stratégique) et sont identifiés et gérés dans le contexte des processus de gestion des risques. Comme ils diffèrent entre les classes d’actifs et les styles d’investissement, ils sont définis au niveau du portefeuille. CSAM les identifie en considérant l’exposition du portefeuille au secteur, à l’industrie et à l’entreprise, soit en termes absolus, soit en termes relatifs par rapport à l’indice de référence. L’analyse menée selon une méthodologie propriétaire peut être soutenue par des cadres spécifiques qui définissent les facteurs ESG spécifiques à l’industrie et importants pour une entreprise.

Transparence des impacts néfastes au développement durable au niveau de l’entité

L’article 4 du SFDR dispose que les acteurs des marchés financiers publient et maintiennent sur leurs sites internet une déclaration sur les politiques de due diligence en ce qui concerne les principaux impacts négatifs des décisions d’investissement sur les facteurs en matière de développement durable.

Les entités juridiques mentionnées ci-dessous dans la section «Applicabilité» tiennent compte des principaux impacts négatifs sur le développement durable dans le cadre du processus de décision d’investissement.

Par ailleurs, les acteurs des marchés financiers doivent inclure dans les informations communiquées 

  • des informations sur leurs politiques se rapportant à l’identification et à la hiérarchisation des principaux impacts et indicateurs néfastes en matière de développement durable

Tous les portefeuilles, secteurs et entreprises dont il est prouvé qu’ils ont un impact néfaste sur la société civile ou l’environnement sont exclus du processus régulier de due diligence de l’univers d’investissement. Les fabricants d’armes controversées telles que les mines terrestres, les bombes à fragmentation ainsi que les fabricants d’armes nucléaires, biologiques et chimiques sont exclus. (Exclusions basées sur des normes)

En ce qui concerne les portefeuilles suivant une stratégie d’investissement en faveur du développement durable, les techniques d’identification et de hiérarchisation des principaux impacts et indicateurs néfastes à ce dernier sont décrites dans la Politique d’investissement en matière de développement durable du CSAM, qui définit — entre autres choses — des critères clairs d’exclusion des entreprises ayant un impact néfaste sur la société civile ou l’environnement. Ces critères d’exclusion sont pris en compte par les équipes d’investissement dans le cadre du processus de décision d’investissement et font l’objet d’un suivi indépendant. En outre, CSAM identifie pour ses portefeuilles les facteurs ESG qui peuvent avoir des impacts néfastes en matière de développement durable, en menant des analyses se fondant sur une méthodologie propriétaire et en utilisant des cadres spécifiques qui définissent les facteurs ESG spécifiques au secteur.

  • une description des principaux impacts néfastes en matière de développement durable et des éventuelles actions s’y rapportant prises ou, le cas échéant, planifiées

A l’heure actuelle, la mesure dans laquelle les principaux indicateurs d’un impact néfaste en matière de développement durable tels que définis par les normes techniques de réglementation (RST niveau 2) peuvent être pris en considération dans les décisions d’investissement d’un acteur des marchés financiers n’est pas encore définitivement déterminée. Cela est dû au fait que la disponibilité des données sur ces indicateurs est limitée et que les sociétés bénéficiaires de ces investissements ne sont peut-être pas encore en mesure de fournir toutes les informations ESG pertinentes attendues. Les entités juridiques énumérées ci-dessous dans la section «Applicabilité», dans leur rôle d’acteur du marché financier conformément au SFDR, ont déployé de grands efforts pour prendre en compte les impacts néfastes en matière de développement durable dans leurs décisions d’investissement et leurs processus de conseil une fois que les normes de mise en application finales seront en vigueur. D’ici le 30 juin 2022, elles incluront, dans le reporting, les informations détaillées relatives à l’évaluation des principaux impacts néfastes en matière de développement durable pour la période de référence du 30 juin 2021 au 31 décembre 2021, ainsi que les politiques d’engagement associées à la réduction des impacts au cours de la période de référence susmentionnée.

  • de brefs résumés des politiques d’engagement conformément à l’article 3 octies de la Directive 2007/36/CE, le cas échéant

Conformément à l’article 3 octies de la Directive (CE) 2007/36 du Parlement européen et du Conseil (Directive sur les droits des actionnaires II - SRD II), CSAM entend apporter activement des changements positifs au sein des entreprises dans lesquelles nous avons procédé à des investissements en adoptant des pratiques de propriété active. CSAM applique la Politique d’engagement du Credit Suisse portant sur les investissements en actions de sociétés domiciliées dans l’Espace économique européen (EEE) et cotées sur un système de négociation reconnu dans ce dernier. Pour de plus amples informations, veuillez consulter la Déclaration de politique d’engagement du Credit Suisse 

Chez CSAM, nous exerçons une influence sur les opérations commerciales des entreprises par l’intermédiaire du vote par procuration, c’est-à-dire l’exercice fiduciaire de nos droits de vote lors des assemblées générales des actionnaires, et par un engagement actif, c’est-à-dire en maintenant un dialogue permanent avec les entreprises et les conseils d’administration sur des sujets liés au développement durable. Pour CSAM et nos clients, nous pensons que la propriété active augmente la valeur des sociétés dans lesquelles nous investissons, sur le long terme, et améliore en fin de compte le profil risque/rendement de nos portefeuilles. De plus, en accélérant la transition vers une économie plus durable, la propriété active peut créer des avantages tangibles pour les populations et la planète.

  • une référence à leur adhésion aux codes de conduite responsable des affaires et aux normes internationalement reconnues en matière de due diligence et de reporting et, le cas échéant, à leur degré d’alignement avec les objectifs de l’Accord de Paris

Au CSAM, nous avons reconnu le rôle que nous jouons pour relever les défis environnementaux, sociaux et de gouvernance. Nous cherchons à privilégier les produits et services d’investissement apportant des avantages environnementaux et sociaux en conformité avec les objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD), tout en cherchant à générer des rendements financiers pour nos clients. Le CSAM estime que le moyen le plus efficace de favoriser un changement en faveur du développement durable à long terme passe par l’action collective. En ayant à l’esprit ce qui précède, CSAM soutient les initiatives de l’industrie et s’engage avec les parties prenantes et les décideurs politiques sur des sujets clés en matière de développement durable en participant activement, dans le monde entier, à un certain nombre de réseaux et d’initiatives liés à ce thème. 

CSAM et le Credit Suisse participent activement à divers réseaux et initiatives en matière de développement durable. Un aperçu synthétique est disponible à l’adresse suivante: www.credit-suisse.com/about-us/en/our-company/corporate-responsibility/banking/agreements-memberships.html 

Transparence des politiques de rémunération se rapportant à l’intégration des risques en matière de développement durable

Conformément à l’article 5 du SFDR, les acteurs des marchés financiers doivent inclure dans leurs politiques de rémunération des informations sur la manière dont ces politiques sont cohérentes avec l’intégration des risques en matière de développement durable, et doivent publier ces informations sur leurs sites Internet.

Le Credit Suisse dispose d’une Politique de rémunération à l’échelle du groupe, qui est conforme aux conditions prescrites par le SFDR. La Politique de rémunération de CS est disponible à l’adresse suivante:
credit-suisse.com/about-us/en/our-company/our-governance/compensation.html

Transparence de la promotion des caractéristiques environnementales ou sociales et des investissements en faveur du développement durable sur les sites Internet

Conformément à l’article 10 du SFDR, les acteurs des marchés financiers doivent publier et tenir à jour sur leurs sites Internet les informations suivantes pour chaque produit financier qui soit assure la promotion des caractéristiques environnementales ou sociales, soit comporte des investissements en faveur du développement durable à titre d’objectif

  • une description des caractéristiques environnementales ou sociales ou de l’objectif d’investissement en faveur du développement durable;

Concernant les fonds d’investissement adoptant une stratégie d’investissement en faveur du développement durable, ces informations sont disponibles dans la section ESG de la fiche technique du fonds à l’adresse FundGateway
Pour les fonds ESG Real Estate, les informations sont disponibles ci-dessous Dans la section ‹Communications liées à la durabilité FundGateway

  • des informations sur les méthodologies utilisées pour évaluer, mesurer et suivre les caractéristiques environnementales ou sociales ou l’impact des investissements en faveur du développement durable sélectionnés pour le produit financier, dont ses sources de données, les critères de sélection des actifs sous-jacents et les indicateurs pertinents en matière de développement durable utilisés pour mesurer l’environnement ou les caractéristiques sociales ou l’impact global du produit financier en matière de développement durable;

Pour les fonds d’investissement adoptant une stratégie d’investissement en faveur du développement durable, ces informations sont disponibles dans la section ESG de la fiche technique du fonds à l’adresse FundGateway
Pour les fonds ESG Real Estate, les informations sont disponibles ci-dessous Dans la section ‹Communications liées à la durabilité FundGateway

  • les informations visées aux articles 8 et 9;

Concernant les fonds d’investissement adoptant une stratégie d’investissement en faveur du développement durable, ces informations sont disponibles dans le prospectus à l’adresse FundGateway
Pour les fonds ESG Real Estate, les informations sont disponibles ci-dessous Dans la section ‹Communications liées à la durabilité FundGateway

  • les informations visées à l’article 11.

Cette information sera disponible après le 1er janvier 2022 

Passage en revue des informations obligatoires

L’article 12 du SFDR dispose que les acteurs des marchés financiers veillent à ce que toute information publiée conformément aux articles 3, 5 ou 10 soit tenue à jour. Lorsqu’un acteur du marché financier modifie ces informations, une explication claire de cette modification doit être publiée sur le même site Internet.

Le tableau suivant explique les modifications relatives aux informations à fournir conformément aux articles 3 et 5 du SFDR.

Tableau des révisions

Date

Article

Explication des modifications

10.03.2021

Tout

Informations obligatoires conformément aux spécifications du Niveau 1 du SFDR


Applicabilité

La Politique en faveur du développement durable de Credit Suisse Asset Management s’applique aux entités juridiques figurant ci-dessous:

  • Credit Suisse Asset Management (Suisse) SA
  • Credit Suisse Fund Management S.A.
  • Credit Suisse (Italie) S.p.A. – en ce qui concerne la gestion d’actifs
  • Credit Suisse (Hong Kong) Ltd.– en ce qui concerne la gestion d’actifs
  • Credit Suisse (Singapore) Ltd. – en ce qui concerne la gestion d’actifs
  • Credit Suisse Investment Partners (Suisse) SA

Plus d'informations sur  credit-suisse.com/am/esg